L'Arbre Hominescent publie des ouvrages papiers et numériques consacrés aux travaux artistiques de la représentation de l’humain, et particulièrement la sculpture réalisée d’après modèle vivant : littérature, poésie, textes d'artistes, monographies, photographie et supports pédagogiques...

     L’édition s’inscrit en continuité de la démarche de l’atelier Terre du Modèle Vivant pour la diffusion et le partage du savoir autour de cette pratique.
 
     Les ouvrages sont diffusés par Hachette Livre en partenariat avec Storylab.

 


     Dans aucun article, aucune conférence, aucune interview de personnes qui portent une « certaine » autorité artistique et historique, le sujet du travail avec la « matière » vivante qu’est le modèle n’est abordé. Cela reste anecdotique alors que c’est l’épicentre du sujet et de la création. Le travail AVEC un modèle est d’abord une relation de personne à personne, un échange qui permet au sculpteur de « capter » la vie dans sa sculpture. Le talent technique ne suffit pas. Dans la majorité des œuvres de Rodin, le vivant nous saisit profondément, malgré nous. Le talent se situe là.

Quel meilleur ouvrage pour inaugurer L’Arbre Hominescent que ce texte de Valérie Rossignol !

     A ma connaissance, aucun autre récit n’aborde de cette façon les enjeux de la relation entre un artiste et son modèle.
Valérie Rossignol nous entraîne dans les entrailles de la terre qu’elle est en train de modeler avec l’homme modèle sous ses yeux dans son atelier, elle dit tout. Elle dit en tant que femme. Elle dit en tant que femme ET artiste son expérience intime. Elle revendique la complétude de ses forces créatrices. Aucun homme ne pourrait égaler cette introspection au sujet d’un modèle féminin parce qu’il n’a pas en lui la matrice de toute chair.

     Les mains de Valérie Rossignol donnent naissance à une sculpture et à un texte où chaque médium empreinte à l’autre le vocabulaire émotionnel. La terre et l’écriture fusionnent dans la chair.

     Henri-Paul Badet